Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23.01.2018

Expo "Barbara"

À la Philharmonie de Paris (jusqu’au 28 janvier 2018)

En ce samedi lugubre de décembre, la même passion pour La Longue Dame Brune nous réunissait, Arlette, Yves, Annick et moi. Nous n’allions pas être déçus grâce à la très belle exposition "Barbara" de la Philharmonie de Paris…

Nous pénétrions l’antre de Barbara : vastes pièces aux murs tendus de velours sombres, lumières tamisées, baignées des chansons des époques successives.

Au fil des salles - sans être aucunement dérangés par les nombreux visiteurs - nous découvrions votre vie, Barbara, à travers photos, films, lettres. Votre enfance, votre jeunesse, vos voyages, vos tournées…
Nous vivions vos débuts ô combien difficiles, vos Amours tourmentées, vos complicités, votre solitude, vos succès, vos larmes, vos rires… la Vie que vous avez si bien dite en chansons…
Nous vous devinions dans vos longues robes noires de scène et vos escarpins exposés devant nous.
Puis nous déboulions dans votre jardin reconstitué de Percy, dans le salon garni du piano et de vos objets familiers.

paris,expositionJ’étais avec Barbara, je vivais ses troubles, ses peurs, ses passions, ses colères, ses joies, oubliant mes amis… Pardon, Arlette, Yves, Annick : sans vous saluer, j’ai refait le tour. J’étais envoûtée, imprégnée de La Longue Dame Brune. Je ne pouvais pas ressortir.

Fascinante, énigmatique, frénétique, libre et drôle aussi (lorsque je vous voyais tricoter sans fin dans vos longs voyages en voiture.)
Tellement belle, tellement riche, vous étiez, vous êtes, Madame Barbara à la Voix Magique ! Telle je vous imaginais, telle je vous ai perçue à travers cette exposition exceptionnelle. Vous ne m’avez pas déçue, Grande Madame. Je vous ai retrouvée à la Philharmonie. J’ai vécu avec vous 2 heures d’une grande intensité.

"Il ne faut pas continuer sa vie, Il faut chaque fois la recommencer." Barbara.

Martine C qui félicite et remercie les organisateurs.

Commentaires

Belle et riche exposition sur Barbara (jusqu'au 28 janvier au Parc de la Villette).Je comprends que les fans,comme Martine,y passent des heures. Durant l'exode,en juin 1940,à Chatillon sur Indre la locomotive du train dans lequel voyageait Barbara, petite fille, fut rèquisitionnèe, les wagons restèrent 17 jours à l'arrêt ,sous les bombes ,en rase campagne. Question: a-t-on le droit de rouspéter pour quelques heures de retard?

Écrit par : jean paul | 26.01.2018

Après avoir parcouru ce beau portrait sur Barbara, je l'imaginais près de moi en reécoutant ses disques. Ces airs, ces textes je les avais un peu oubliés. J'ai tenté de les fredonner, mais ce n'était pas au point.

Une soirée de bonheur à défaut de la revoir en spectacle.
Merci Martine.

Écrit par : Annick D | 29.01.2018

Les commentaires sont fermés.