Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03.01.2018

Discussion "Dunkerque et Sigmaringen"

Le hasard a voulu en 2017, que le prix Goncourt attribué à Eric Vuillard et le prix Renaudot remis à Olivier Guez aient eu pour sujet les évènements d’avant et après la guerre de 39-45.

À savoir que Goering et Hitler ont cherché a récolter de l’argent auprès de grandes entreprises allemandes (des noms encore en vigueur de nos jours) afin de gagner les élections en affirmant également, la fin d’un règne faible, que chaque patron soit un "führer", supprimer les syndicats, faire éloigner la menace communiste, etc...

Tout ceci convenant parfaitement, les chefs ont tous payé, les nazis ont gagné !.... 1938 ce fut la conquête de l’Autriche par la force dissuasive et l’emploi de moyens persuasifs d’Hitler, ceci en 3 jours ! À ce moment là, Albert Lebrun, était en train de créer l’appellation contrôlée du Juliénas !...

Olivier Guez nous raconte : Mengele médecin faisant des expériences sur les jumeaux de préférence à Auschwitz. À la fin de la guerre il s’enfuit en Amérique du Sud et meurt en 1979 à Sao Paulo.

La conférence portait sur 2 points principaux : Dunkerque et Sigmaringen.

Dunkerque
paris,dunkerque"L’affaire Dynamo" du 26 mai au 4 juin 1940 a occasionné le sauvetage de 338 226 soldats par l’intermédiaire de toutes sortes de bateaux venus d’Angleterre malgré près de 40 000 morts survenus dans les combats.

Cependant 2 jours auparavant Hitler avait ordonné l’arrêt des troupes dans la Baie de Somme. Pourquoi ? Peut-être pour ne pas endommager l’Angleterre, pensant un arrangement avec la parti passif anglais ? Peut-être gagner Paris plus intéressant et plus vite ? Finalement Dunkerque sera prise le 6 juin 1940.

Sigmaringen
Après le débarquement allié en Normandie, les allemands ont poussé les dirigeants français à se retrancher au château de Sigmaringen, imposante construction de plusieurs étages où se sont installés 2 types de groupes :
- "les passifs" : Pétain, Laval, Bonnard, des anciens ministres qui refusent d’être ministres et toutes responsabilités
- "les actifs" : ceux qui font partie de la Commission gouvernementale dont le chef est De Brinon, Marcel Déat ministre du travail, Luchaire journaliste créateur du journal "La France", Joseph Darnand chef de la milice. Céline "Docteur Destouches" avec sa femme et son chat Bébert et bien d’autres... 1142 collaborateurs sont réfugiés mènent une vie oisive avec d’importants conflits relationnels entre certains.

Le 23 novembre 1945 libération de Strasbourg par les alliés, donc toute la France est libérée.
Fin décembre "l’Affaire des Ardennes", une contre-attaque allemande contre les alliés, redonne espoir aux réfugiés. Le 24 c’est la joie au château, soirée festive théâtrale, musicale...

En 1945 près du Lac de Constance, Jacques Doriot crée le Comité de libération et veut mettre des espions derrière le FFI ainsi que dans les troupes américaines, espérant que les armes secrètes permettront aux allemands de reconquérir la France.

Le 22 février se rendant au château, il est mitraillé. Avant l’arrivée de l’armée de De Lattre à Sigmaringen, Pétain s’est réfugié en Suisse, puis prisonnier en France, c’est en avril qu’il sera jugé, condamné à mort, mais finalement obtint la détention perpétuelle.

paris,dunkerqueCette période nous a été développée grâce à Céline qui de Sigmaringen a fuit vers le Danemark, laissant traces dans ses écrits au style particulier que nous avons apprécié par la lecture de nombreux passages faisant revivre d’une manière alerte certains épisodes.

Ninette

Commentaires

"D'un château l'autre" est ,bien entendu, à recommander pour mieux tenter de saisir l'épisode si complexe de Sigmaringen.

Écrit par : jean paul | 03.01.2018

Écrire un commentaire