Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20.04.2017

Bons baisers de Turin, ville romaine, médiévale et baroque

paris,turinVisiter Turin ? Pour un week-end en Italie, vous penserez sûrement tout d'abord à Rome, Florence ou Venise. Peu de monde pense à Turin, capitale du Piémont, mais à tort, comme je l'ai heureusement vécu.

En effet, j'ai eu l'opportunité de me joindre début octobre à un groupe d'amis qui s'y rendaient pour quatre jours. Bien m'en a pris, ce fut une révélation. Je vais donc vous résumer mes découvertes, dans l'ordre :

Jour 1 - Partis d’Annecy et passé le tunnel du Fréjus, nous avons fait un premier arrêt à l’Abbaye Sacra di San Michele. Quel choc ! La majestueuse abbaye bénédictine est l'un des plus grands complexes architecturaux religieux de l'époque romane. Construite au sommet du mont Pirchiriano, elle semble, vue d'en bas, s'élever vers le ciel, presque suspendue dans le vide. Fondée vers l’an 1000, elle sera le point de référence de tous les pèlerins qui, une fois franchi les Alpes, partaient à Rome ou en direction de la Terre Sainte. Parmi les parties les plus remarquables, la "porte du Zodiaque" chef-d'œuvre de la sculpture romane du XIIe siècle et l'impressionnant et périlleux "Grand escalier des Morts". La vue sur la vallée depuis le sommet de l'édifice est époustouflante.

Après un arrêt pique-nique sous le soleil, nous arrivons à Turin, capitale du duché de Savoie, puis du royaume (1720) de Piémont-Sardaigne, qui comprenait également le comté de Nice, Gênes et le duché d'Aoste. Plus tard, c'est de là que parti le mouvement d'unification italienne en 1866. Turin devint alors la première capitale du royaume d'Italie.

Nous entamons immédiatement notre première visite :

Lire la suite ICI

Écrire un commentaire