Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28.12.2012

Edith Piaf

paris,piafQui ne connaît pas cette artiste ?

Pourquoi évoquer cette chanteuse si populaire, alors que chacun croit savoir son histoire et se souvient de son parcours ?

En fait, pas certain que nous soyons si avertis ! On apprend tous les jours. dit-on... Ce fut le cas cette fois encore, car pour une vie tourmentée dès sa naissance, on peut dire que la petite Edith, en est l'exemple.

Enfance ballottée entre un père artiste ambulant, une mère invisible alcoolique, élevée entre deux grand'mères bien différentes, l'une dresseuse de puces, l'autre tenancière d'une "maison de charme". Une adolescence entre la maison close et un père qui l'emploie à faire la manche, elle est maman à 16 ans d'une petite fille, qui décède à 2 ans.

Puis elle connaît la galère d'une jeune femme qui essaie de survivre, grâce au don, qu'une fée a daigné lui laisser au passage... Cette voix !

Beaucoup de portes ouvertes, beaucoup de chambres et "d'occupants multiples" l'accompagnent. Une vie de partage en tous genres, beaucoup de rencontres de noms célèbres, d'artistes débutants, paroliers, chanteurs, acteurs, musiciens devenus "des grands".

Par le fait, à chaque fois, cela rappelle en nous, des souvenirs de notre jeunesse, tout en découvrant aussi le déroulement du chemin artistique surprenant pour certains, ayant touché divers domaines auxquels on ne s'attendait pas. Des visages, des postures alors traversent l'esprit, et de vives réactions à l'évocation de beaux jeunes premiers....

On ne peut parler de "la môme" et de "ses hommes" sans écouter dans un recueillement particulier quelques chansons données de façon intimiste, d'interprètes différents comme, Les Compagnons de la Chanson, Y. Montand, E. Constantine, G. Moustaki.

Cette petite femme éduquée par la rue, sans culture, dotée d'une mémoire impressionnante, capable d'interpréter des textes après les avoir entendus peu de fois, en écrire même, sait dénicher le petit grain qui forme la perle chez de jeunes artistes, vedettes en devenir.

Sont dénoncés ses nombreuses unions, divorces, M. Cerdan amour tragique et le début de la désescalade avec ses démons.

paris,piafUn dernier sursaut alors que malade, auprès de Théo qui sait bien l'entourer durant quelques mois. Mais à 47 ans la maladie a raison de celle, qui aujourd'hui encore passe sur les ondes, inspire le cinéaste, les nouvelles voix, invite le promeneur du Père Lachaise à lui rendre visite.

Toujours la présence importante de fleurs témoigne qu'elle n'est pas oubliée.

D'ailleurs nous marquons les 50 ans de sa disparition. Voici pourquoi, nombreux nous étions pour nous pencher avec plaisir, sur cet "oiseau rare" mondialement connu.

Ninette

Commentaires

En 1931, Edith, elle a 16 ans et chante dans les rues, signe ce contrat à son amie Simone Berteaut "Momone" : "Moi, Edith Giovanna Gassion, née le 19 décembre 1915 à Paris, habitant 105 rue Orfila, profession artiste, déclare engager Simone Berteaut pour une durée illimitée, logée-nourrie, pour un salaire de quinze francs par jour."

Écrit par : jean-paul | 29.12.2012

C'est en décembre 1933 au cours des représentations dans les
casernes avec Camille Ribon ,acrobate,et sa femme qu'Edith rencontra, caserne des Tourelles (porte des Lilas) au 21éme régiment
d'infanterie, celui qui personnifia la chanson "Mon Légionnaire",puis
"Mon amant de la coloniale" de Raymond Asso.

Écrit par : jean-paul | 02.01.2013

Au Night-club, cabaret où Édith chante durant la guerre, l'éclairage est fourni par des cyclistes qui pédalent sur des vélos dans la cave.

Écrit par : jean-paul | 04.01.2013

A la mi-décembre 1942, Edih enregistre "C'était une histoire
d'amour" dans les studios Polydor. Cette chanson était également
interprètée par une autre chanteuse ,célèbre à l'époque:Léo Marjane
née en 1912. Elle vit toujours,elle est donc centenaire en 2013.

Écrit par : jean-paul | 08.01.2013

L'article de "L'Express" de la semaine sur "la face cachée de Piaf" ne peut qu'inciter à se procurer le livre de Robert Belleret : Piaf.
Un mythe français (Fayard).

Écrit par : jean-paul | 27.08.2013

Dès le 1er chapitre de "Piaf. Un mythe français" une confirmation : loin du macadam, voire du caniveau, Edith Giovanna Gassion, future Edith Piaf, est née dans la maternité de l'hôpital Tenon dans le 20ème arrondissement, sous le matricule 13238, le 19 déc 1915
à 5h10 du matin.

Écrit par : jean-paul | 08.09.2013

Deux articles sur Edith Piaf dans "Notre temps" d'octobre 2OI3 dans les rubriques "Grand destin" et "Bons plans"Le Paris d'Edith Piaf.

Écrit par : jean-paul | 15.09.2013

En 2013, la vie d'Edith Piaf reste mythique. Dans "Notre Temps" elle aurait, durant l'Occupation, aidé la Résistance. Pour remettre les pendules à l'heure, la lecture de "Piaf. Un mythe français" s'impose.

Écrit par : jean-paul | 19.09.2013

Les commentaires sont fermés.