Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29.10.2011

Vide-greniers d'automne

C'était le 11eme et au même endroit ! Que vais-je bien pouvoir dire de plus que sur les récits précédents, sans me répéter ? Pas certain, Voyons un peu !

Pointant juste son nez ce mois d'octobre, on l'espérait avec la même douceur connue la semaine précédente. Eh bien non erreur ! L'automne était bien là, grisaille, vent frais, pluie intermittente. Allions-nous revivre les mêmes soucis qu'en juin ? Cette fois nous étions bien organisés et nous avons su faire face à cette météo "frisquette et enquiquinante".

Comme toujours cette manifestation attire du monde. Le trottoir complet au niveau des exposants, et des chineurs habituels que l'on retrouve avec plaisir, surtout "les aimables".

Vous croyez qu'ils le sont tous ? Pas vraiment, pourtant c'est en se promenant qu'ils viennent prendre un peu de bon temps.

Figurez-vous qu'ils sont tous différents ; voici quelques portraits, il y a : - "les discrets " qui passent simplement la tête entre 2 paires d'épaules d'amateurs, juste pour poser une question.

- "les tripoteuses " qui farfouillent, retournent, déplacent, et sous votre regard soudain tournent les talons, laissant les vêtements en tas de chiffons (alors on ramasse, on replie, sans rien dire)

- "les grincheux " qui bougonnent car ils ne trouvent pas ce qu'ils recherchent, bien qu'ils fouillent ardemment (on s'excuse presque de ce manque)

- "les sceptiques " qui doutent, et vous disent très assurés, que les articles ne vous sont pas personnels, mais que vous vendez ce que d'autres vous donnent : le coût de l'objet quasiment neuf, est forcément trop élevé, pour un vide greniers. (Et là, piquée au vif, vous exposez la vérité..)

- "les collectionneurs" qui prennent le temps et accumulent, se demandant si cela ne va venir en double chez eux ! Q'importe, le plaisir est primordial ! (et vous proposez un échange éventuel après vérification)

- "le persifleur " qui vous balance que vos livres parus tout dernièrement, se trouvent en bibliothèque, et évidemment sont gratuits, eux ! (Ben voyons ! Alors que fait-il ici à tripoter mes bouquins ?)

- "les gourmands" aux yeux plus gros que le porte-monnaie, qui empilent "leurs coups de cœur" et qui digèrent mal l'addition, suppliant "la potion magique" qui réduira la "douleur" (et vous administrez la ristourne)

- "les super-souriants ", les petits enfants qui ont réussi, soit à convaincre le parent, soit " la marchande " a succombé au charme de l'angelot aux yeux malicieux et au sourire enjôleur incitant au petit cadeau. (C'est le parent alors qui est confus)

Par ailleurs, on retrouve des connaissances, des amis qui profitent de l'occasion pour venir papoter, c'est un moment de détente. Tout cela fait une bonne journée, un peu fatigante qui va occasionner un lendemain au ralenti, afin de récupérer d'un réveil très matinal, après une nuit extrêmement courte car...

Comme autrefois l'excitation est identique à celle qui sévissait avant et durant les préparatifs pour une longue soirée dansante ; alors la jeune fille en perdait le sommeil !

Le même effet de reproduit car c'est à chaque fois une nouvelle aventure (Que voulez-vous on ne change pas ! C'est peut-être aussi cela qui fait dire "rester jeune "?)

Alors rendez-vous au prochain, on verra si la forme est toujours là !

Ninette

Les commentaires sont fermés.