Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28.05.2011

Brassens : alternative dérivée... pour s'amuser

"Au bois de mon cœur", "Il suffit de passer le pont", "Celui qui a mal tourné" "Bonhomme", allait "À la chasse aux papillons", quand "Auprès de mon arbre", "L'amandier" il vit "Jeanne" pas "Une jolie fleur.." à la "Mauvaise réputation" comme "La femme d'Hector" "Le cocu", ou "Le pornographe" "Le vieux Léon", dit "Le gorille" "Des croquants" quoi !

Là, deux "Amoureux sur le banc public", "sous un parapluie", lui,"Pauvre Martin", elle "Brave Margot" avec "Les sabots d'Hélène" "écoutaient "La chanson pour l'auvergnat".

Alors "Oncle Archibald" se "fit tout petit" cueillit "La marguerite" pour l'offrir à "La fille à cent sous" et pensait "Je rejoindrai ma belle" "La traîtresse" "Marinette", puiserai "L'eau de la claire fontaine" et sonneraient"Les trompettes de la Renommée".

Mais comme "Tonton Nestor", il fit "La ballade des cimetières" où se déroulaient "Les funérailles d'antan", avec "Le fossoyeur", sous "Les lilas". C'était pas "La marche nuptiale" mais La ronde des jurons" !

"Le mécréant" ! "P... de toi" c'est "Le temps passé"! mais "Le temps ne fait rien à l'affaire" ! Pour évoquer "Les amours d'antan" "Les copains d'abord" avaient "Rendez-vous avec Vous"...

Et c'est ce que nous avons pleinement réussi en ce samedi ! Sacré Jojo !

Ninette

Les commentaires sont fermés.