Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10.09.2008

Discussion sur Clémenceau du 6 septembre

Pour notre première réunion
De cette nouvelle saison,
Avec plaisir nous avons retrouvé
Quelques fidèles habitués,
Venus voir revivre
Celui qui fut nommé "Le tigre"
Et "Le Père la Victoire",
En son temps c'est notoire.

f260c5adf9c47eead1d2199544da628f.jpgComme d'habitude notre orateur
Toujours avec ferveur,
Nous fit découvrir le parcours détaillé
Depuis la jeunesse, cette vie mouvementée,
Qui dut très souvent affronter
Des évènements importants extérieurs,
Faits de lutte, de duels à toute heure ;

71994bc26725d0318915b554d5d6298e.jpg

Qui fut cet homme politique ?
Un médecin, journaliste, député sénateur,
Créateur de journaux, de nombreux articles,
Défendant à fond La République.
Auteur de théâtre, écrivain débatteur,
Maître en citations humoristiques d'ailleurs,
De quoi, nourrir l'assistance trois bonnes heures.

608826a85e707cab48889b7d3b53af3a.jpg

Pour évoquer l'époque, présentions quelques chansons
Des refrains repris à l'unisson.
Malgré le ton militaire,
Avons réussi, pour sûr, à vous distraire.
Vous avez été surpris par l'endurance
De cet homme, acharné toute sa vie pour La France,
Qui malgré son grand âge,
Fit dans le monde de nombreux voyages,
Avant de partir se reposer,
Définitivement sur sa terre de Vendée.

Pour parfaire cette discussion,
Retrouver trace de sa vie nous irons,
Lors d'une visite de sa maison,
Avec ses meubles, divers objets, écrits déposés,
En sa demeure devenue "son Musée".

Ninette

Commentaires

Le jour de cette discussion la maman très âgée d'une adhérente, chantant avec tous les refrains de l'époque, nous donna tout sourire, quelques phrases d'une chanson satirique sur l'aventure de Deschanel tombant du train.

Écrit par : Annie | 12.09.2008

Quelques jours sont passés depuis la discussion, mais je me pose encore quelques questions.
- Clemenceau a-t-il fait fermer l'Opéra pendant la guerre ?
- Pour quelle raison était-il contre Pasteur ?
- Que sont devenus ses enfants ?

Jean-Paul, je te remercie d'avance.

Écrit par : Marie-Jeanne | 17.09.2008

Justement je me demandais si avec un père pareil le fils s'était intéressé à la politique ?

Écrit par : Annie | 17.09.2008

Marie-Jeanne, je n'ai aucune information sur la fermeture de l'Opéra pendant la guerre de 1914-18. Peut-être quelques blogueurs auraient-ils des renseignements à ce sujet.

Sur Pasteur
Georges Clemenceau étudiant en médecine suit les idées de son professeur sur le grand anatomiste Charles Robin disciple du matérialiste Auguste Comte et adversaire du catholique et bonapartiste Louis Pasteur.

Sur les enfants, et la question sur le fils bien sur, à savoir s'il avait fait de la politique.

De Marie Plummer Georges Clemenceau eut 3 enfants.

- Madeleine née en 1870 épousa un avocat Numa Jacquemaire. Elle écrivait des articles dans l'illustration et le Figaro et publia un roman en 1935 : Monime reine de Pont. Elle appartint au jury du Prix Fémina

- Thérèse née en 1872 qui se maria 2 fois et vécut un moment, avec ses 2 enfants, 8 rue Franklin à Paris.

- Michel né en 1873 fit "des affaires" plus ou moins régulières ce qui le fâcha quelques temps avec son père. Ils se réconcilièrent le 2 août 1914. Michel fut blessé le 21 août 1914 puis repartit au front. Après la guerre il devint agent d'une usine d'armements contrôlée par Sir Basil Zaharoff puissant marchand de canons. Il fut résistant, puis déporté pendant la 2ème guerre mondiale et député de droit (PRL) sous la 4ème République

Écrit par : Jean-Paul | 19.09.2008

Merci Jean-Paul.

Je vais encore abuser mais pourquoi Clemenceau a-t-il soutenu Foch à l'Assemblée Nationale ?

Écrit par : Marie-jeanne | 22.09.2008

Clemenceau soutint Foch devant les Alliés et les députés de l'Assemblée Nationale quand il fut surpris par l'offensive allemande du 27 mai 1918, au chemin des Dames, car ce n'était pas le moment de se diviser devant l'ennemi. Il fallait garder l'union sacrée jusqu'à la victoire.

Après la victoire en avril 1919, il le taxa d'insubordination militaire à la suite d'une interview dans le Daily Mail où le Maréchal critiquait les négociations en cours.

Foch reprochait à Clemenceau de ne pas imposer l'occupation permanente de la Rhénanie.

Le livre de Clemenceau "Grandeurs et misères d'une victoire" est une réponse au "Mémorial de Foch publié après sa mort et écrit par un certain Raymond Recouly.

Écrit par : Jean-Paul | 28.09.2008

Hier soir, samedi 10 novembre, sur FR3, un excellent téléfilm basé avant tout sur l'action de Clemenceau pendant la guerre 1914-1918. À quand un téléfilm sur la jeunesse politique du futur "Tigre" ?

Écrit par : jean-paul | 11.11.2012

Les commentaires sont fermés.