Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1) C'est la rentrée, mais souvenirs ! ....Vive les vacances !....

Chacun sait combien on les attend avec impatience, envie, espoir, dépaysement, activités différentes, repos, loin des soucis, l'idéal sous toutes ses formes.

Chacun vit ses vacances différemment, bien souvent, ayant reçu nombreux souhaits sincères de bon séjour.

Sans raconter les nôtres qui n'ont pas un intérêt spécifique, parfois j'ai envie de vider la coupe qui faillit déborder...Les vacances sont appréciées par le fait qu'elles ont été prévues loin de chez soi, horizon différent, la chance d'avoir pu s'évader mais....

Cependant cela n'a pas été formidable et je ne résiste pas à vous embarquer et vous conter les petits soucis " troublions" du séjour.

Au départ

Trop chargés pour se rendre à la gare en transport en commun, allons vers la station de taxis. Le chauffeur penché sur son portable me jette un regard presque interrogatif. Je lui dis bonjour devant sa bouille renfrognée, je lui dis "çà vous gène Monsieur ?". Piqué au vif, maugréant fort, sort,  ouvre son coffre regarde nos 3 bagages et attend : quoi ? que nous les chargions ? Ne bougeant pas, il daigne attraper les 2 valises, lance le gros sac  et jette carrément les 2 sacs à dos la tête en bas (tant pis pour les flacons) Il nous déposera gare de Lyon sans un mot. Bon début !

Ayant de l'avance, seul le hall de notre train est indiqué, le n° du quai tarde à s'afficher, mais les voyageurs de plus en plus s'agglutinent devant le panneau qui reste muet ! Le train n'est pas en gare, il a  2Omn de retard, cela ne sera jamais affiché, grand moment de panique un jour de grand départ. Je me dis 2eme truc pas cool !

À l'arrivée on espère avoir un taxi (destination autour de 20 km), les voitures sont rares, il faut téléphoner pour être servis: 40mn d'attente pour obtenir satisfaction  : çà continue  me dis-je .

   O/O/O/O/O

Enfin le camping nous accueille, explications pour trouver le mobil-home, un parcours tordu assez long pour arriver à l'autre bout. Il nous semblait avoir compris, mais les allées ne sont pas nominatives ! , on traîne les gros bagages, on cherche, on se repère aux n° des emplacements. On se perd, un vacancier nous aide vaguement, bref on finit par trouver tout au bout le logis, autour, tous sont vides !

Après avoir repéré le chemin juste le temps de faire quelques provisions placées dans un caddie gentiment proposé par l'employé de la supérette afin de faciliter le transport vu la distance. Mais c'est une bonne surprise, le commerce est très correct, et plein de gentillesse déployée.

Le lendemain recherche des lieux qui nous intéressent, salle de sport, terrain de pétanque ? Comme par hasard ils sont situés à l'opposé, dans la seconde partie de ce camping immense, séparé par la route départementale. Cela fait un sacré bout de chemin, mais par chance, un petit restaurant nous tend les bras.  Consolation !

 O/O/O/O/O

La suite nous a fait sourire!

Une jeune fille nous propose un menu rikiki , juste 4 pizzas. Elle doit indiquer nos choix sur son appareil enregistreur, mais c'est au-dessus des ses pouvoirs. Elle débute, elle abandonne ! Plus tard,  un jeune serveur arrive pour prendre notre commande, manque de chance , nos choix n'existent pas ! Il reviendra avec un menu bien plus important. Voilà c'est le 1er juillet, début de la saison. Il faut se roder !

 O/O/O/O/O

Après cet entr'acte nous reprenons le chemin dans les contours avec repérages précis. Mais dans le mobil-home  on remarque quelques défauts; pas de clim, pas de ventilateur, pas de volets, la serrure ne fonctionne  pas bien, la porte ne s'est pas fermée: déplacement jusqu'à l'accueil, intervention, explications simples qui auraient dues être données à l'arrivée (nous n'étions pas les seuls dans ce cas là)

 O/O/O/O/O

Un problème de chorale"alto"

Dans le séjour on s'aperçoit que le plancher craque très fort au moindre passage, et comme si cela ne suffisait pas, le canapé lit craque  avec un bruit métallique fort désagréable dès que l'on s'assied. Absolument insupportable le jour et la nuit, çà réveille !

O/O/O/O/O

Deuxième jour

Encore un  bruit métallique!  C'est la plaque du dessous de la hotte aspirante qui se casse la figure sur les casseroles. Malgré l'intervention du réparateur, elle est retombée le lendemain! Elle restera définitivement hors service.

 O/O/O/O/O

Quatrième jour ce n'est pas fini !

Le lavabo avait besoin d'être débouché ! Heureusement les services sont rapides, efficaces et le contact charmant ! cela fait passer la pilule ! Vive les vacances ! On oublie le quotidien  et ses problèmes paraît-il ?

Bonne nouvelle !  On a fini par trouver  tout seuls un chemin plus rapide , tout droit pour accéder au centre du camping (pourquoi n'est-il pas  donné à l'accueil, pourquoi faire compliqué, quand cela peut-être simple  ? Incompréhensible !)

 O/O/O/O/O

                                à suivre.....

Le choix du séjour

Écrire un commentaire

Optionnel