Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21.07.2016

Journée à Reims

Départ 7h l'œil bien frais pour tous les présents prêts à affronter une bonne journée, avec entraînement habituel par un quiz traditionnel sur l'historique de la ville.

La visite du centre de celle-ci nous a permis de découvrir de très belles maisons reconstruites après la dévastation occasionnée par la 1ère guerre mondiale, des constructions très variées Art Déco ou d'inspiration médiévale dont les tours de formes diverses, symbolisent l'évocation de cette époque.

Les édifices publics comme le marché couvert, la splendide bibliothèque dont les murs intérieurs de marbre sont agrémentés de scènes en mosaïque, une immense lanterne, ou les vitraux de la salle de lecture nous plongent en période 1925.

L'Hôtel de ville style Louis XIII imposant monument incendié en 1917 par les bombardements reconstruit en 1920, La Place Royale style Louis XVI et la statue de Louis XV, le Palais de Tau archevêché et résidence du roi lors du sacre.... sont surprenants.

La cathédrale Notre-Dame en pleine restauration pour la partie centrale de la façade symétrique, nous laisse tout de même admirer les innombrables statues, (dont l'Ange au sourire) de la façade gothique du XIIe au XVe siècle.
Construite en plusieurs épisodes à partir du Ve siècle sur d'anciens thermes romains. Au IXe siècle, Reims est revendiquée comme ville de sacre. Vers 1150 la nef est allongée et le chœur agrandi, 60 ans de travaux sont engagés et dureront jusqu'au XVIe siècle.

Après avoir subi des incendies, bombardements, de beaux vitraux ont été préservés. Chagall a participé à l'élaboration de 6 vitraux de la chapelle axiale, mêlant l'Ancien et le Nouveau Testament. D'autres contrastent par leurs dessins contemporains ou des grisailles. Une horloge astronomique à 16h nous dévoile des personnages en mouvement accompagnant la sonnerie.

Cette cathédrale a sacré nos rois entre le Moyen Age et Charles X. C'est en 1962 que le général de Gaulle et le chancelier Adenauer entérinent la réconciliation de leurs pays en ce lieu.

Nous avons apprécié les qualités de notre charmant et excellent guide durant toutes ces visites, nous aidant de documents photos, afin de mieux visionner les moindres détails souvent bien éloignés, trop élevés, inaccessibles pour nos pauvres yeux pourtant grands ouverts.

VISITE DE LA TONNELLERIE ARTISANALE DE CHAMPAGNE

Existante depuis 1998, une rare productrice de tonneaux en chêne, en France et la seule fabrique de fûts traditionnels champenois. Lire la suite ICI

Commentaires

Suite au quiz , je me permets de rappeler que le général De Gaulle
était resté (depuis 1940) général de brigade (2 étoiles)
Pour mémoire: général de division (3 étoiles), général de corps d'armée (4 étoiles) et général d'armée (5 étoiles). Maréchal n'est pas
un grade mais une" dignité dans l'état".

Écrit par : jean-paul | 22.07.2016

Good write.en chêne, en France et la seule fabrique de fûts traditionnels champenois. Lire la suite

Écrit par : Ceviz Fidanı | 28.07.2016

Merci et pour ces photos, je n'ai jamais réussi à en prendre une si belle de l'ange au sourire, et pour ce texte très instructif surtout quant à la fabrication des tonneaux mais je m'étonne qu'il reste encore des chênes vu qu'il en faut un de 120 ans, droit et sans noeud pour faire combien de tonneaux au fait ? Mais depuis le temps qu'on les utilise, il en reste encore ?
Félicitations donc à Ninette pour son article et à Jeannette, Arletteck et Marie-Andrée pour leurs photos originales et bien prises.
Annie T.

Écrit par : Annie T. | 28.07.2016

Écrire un commentaire