Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23.04.2010

Expo "Allez les filles"

affichesAllezFilles.jpgSaviez-vous que le Musée du Sport a émigré, après être resté de nombreuses années sous le Parc des Princes ?

Au 93 avenue de France près de la Bibliothèque Mitterrand, jusqu'au 24 avril, est présentée l'exposition "Allez les Filles" avec des souvenirs de sportives de légende comme Suzanne Lenglen ou Micheline Ostermeyer.

À propos de Suzanne Langlen vous pouvez la voir évoluer sur un court de tennis dans un film consacré à Alice Milliat (vous connaissez ?). Toute femme aimant le sport devrait la connaître.

Dans les collections permanentes, vous pourrez entre autres admirer une draisienne, un grand Bi, le vélo de Petit Breton, le maillot jaune d'Antonin Magne.

Un Musée à parcourir pour tous ceux (et celles) qui aiment le sport.

Jean- Paul

Commentaires

L'exposition "Allez les filles" est remplacée jusqu'au
2 janvier 2011 par "Allez la France ! Les footballeurs
africains sont là !" jumelée avec "Allez la France ! Football et Immigration, histoires croisées "dans la Cité de l'Histoire de l'Immigration. Porte Dorée.
À remarquer que les collections permanentes du Musée du Sport se modernisent (de petits panneaux à images
alternatives près des objets-souvenirs).
Parmi ceux-ci un maillot de Jesse Owens et le peignoir
de Marcel Cerdan offert à Edith Piaf.

Écrit par : jean paul | 05.06.2010

Profitant de la tenue des Jeux Olympiques de Londres le Musée du Sport propose jusqu'au 29 Déc 2012 l'exposition "Plus vite, plus haut, plus fort ! Les Jeux Olympiques d'été, d'Athènes à Londres, 1896-2012." À noter qu'en 1896, à Athènes, aucune femme ne
participait aux épreuves, selon le vœu du baron de Coubertin pour qui "le héros olympique ne pouvait qu'être un mâle individuel."

Écrit par : jean-paul | 20.07.2012

À signaler un superbe éditorial de Laurent Joffrin dans le dernier N° du Nouvel Observateur sur les raisons du succès des Jeux Olympiques de Londres.A comparer avec les succès frelatés des joueurs de football "gladiateurs du fric aux simagrées mussoliniennes au moindre but marqué". Sans parler du cyclisme
transformé en entreprise pharmaceutique. Un article qui remet, avec talent, les pendules à l'heure.

Écrit par : jean-paul | 11.08.2012

Autre expression bienvenue de Laurent Joffrin : pour les footballeurs devenus des gladiateurs du fric, l'important n'est pas de participer mais de toucher.

À noter qu'après la fermeture de l'exposition "Plus vite, plus haut, plus fort !" le Musée du Sport quitte Paris pour Nice.

Écrit par : jean paul | 15.08.2012

Les commentaires sont fermés.